5ème table ronde « Huiles Essentielles et enregistrement REACH 2018 »

Non classé

Je suis très heureux d’être parmi vous pour conclure cette 5ème table ronde « Huiles Essentielles et enregistrement REACH 2018 », étape importante voire décisive de cette série de dialogues et de travaux intensifs que vous menez depuis 2012 pour permettre l’enregistrement des huiles essentielles importantes dans le programme REACH.

Loin d’être seulement une réglementation contraignante, REACH vise à modifier en profondeur la gestion des risques liés à la production et à l’utilisation des substances chimiques, substances présentes dans d’innombrables produits.

Le programme REACH est ambitieux car il concerne tous les stades du cycle de vie des substances, depuis leur production jusqu’à leur utilisation finale.

REACH est un choc de régulation car il redistribue les cartes en profondeur.

REACH provoque une réflexion parce que nous sommes dans une économie mondiale intégrée, que les produits circulent, et qu’il s’agit de responsabiliser tant le producteur que l’utilisateur final.

REACH concerne donc l’ensemble des professionnels, du producteur à l’industriel, chacun est un maillon clé dans ce dispositif de connaissance et de prévention.

Et pour cela je voudrais remercier chaleureusement chacun d’entre vous pour le travail que vous faites,

Un grand merci à :

-Philippe MASSE, Président de PRODAROM qui porte ce projet en partenariat avec

– l’IFRA, Son Président Mr Pierre SIVAC et Mr Charles LAROCHE,

-le Comité Interprofessionnel des Huiles Essentielles Françaises (CIEF) et son Président, Mr Alain AUBANEL,

-l’Union des Professionnels des Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales (PPAM), et son Vice-président, Mr Philippe SOUGUEL,

-l’EFEO (European Federation of Essential Oils) et son Président Mr Vilfredo REMO,

-le Ministère de l’Agriculture, Mr Robert TESSIER, qui depuis le départ s’est mobilisé pour engager ce travail important,

-la Commission Européenne, Mrs Medhi HOCINE et Sylvain BINTEIN

-l’ECHA (European Chemicals Agency), Mme Christel MUSSET, très investie aussi dans ce projet,

-Sans oublier le Ministère de l’Ecologie, Mme Catherine MIR,

-le Ministère de l’Industrie, Mr Guilherm Olivier

-Mr Eric Angelini, Société MANE et bien sûr l’ensemble des membres du Pôle PASS qui sont très impliqués dans cette démarche.

Organes de réflexion et d’orientation, ces tables rondes sont une opportunité pour dessiner une politique industrielle forte.

Et notre territoire, pour la sauvegarde de sa vitalité et de sa compétitivité doit s’appuyer sur cela : une industrie forte, innovante, dynamique et conquérante.

REACH est une opportunité dont chacun doit se saisir pour développer encore plus  de recherches, d’innovations technologiques, de conquête de nouveaux marchés. En imposant des normes chez nous et dans toute l’Europe, nous inciterons le reste du monde à le faire.

Ce travail issu de vos tables rondes permettra la sécurisation des circuits d’approvisionnement et renforcera la compétitivité de votre secteur y compris au niveau international.

Par ces réflexions, les producteurs d’huiles essentielles démontreront leur expertise et renforceront la confiance des utilisateurs et des consommateurs à travers le monde.

REACH c’est de la responsabilité sociale et environnementale, c’est la préservation des salariés des risques liés à la manipulation des substances, c’est donc la protection de la santé humaine et la préservation de notre environnement.

Et la responsabilité sociale et environnementale, ce n’est pas juste une politique de secteur, c’est une révolution, une transformation en profondeur de notre mode de production et de consommation, c’est une source de perspectives et de compétitivités.

Pour conclure, je voulais vous annoncer que j’allais rencontrer le 9 mai avec Philippe MASSE, le député de l’Hérault, Jean Louis ROUMEGAS à propos de la loi « DETOX » afin de pouvoir échanger avec lui sur les contours de ce dispositif, qui de toute évidence apparaît redondant avec le cadre réglementaire existant notamment avec REACH et CLP, une loi qui va à l’encontre des dispositions qui visent à simplifier l’environnement réglementaire des entreprises.

Il est fondamental que les élus locaux vous soutiennent, vous écoutent, et qu’ils entretiennent cet esprit de dialogue auprès des pouvoirs publics. Le développement de la filière est primordial pour notre territoire. Notre rôle est de prendre en compte votre réalité et vos contraintes industrielles, tout en assurant un haut niveau de protection de la santé et de l’environnement. Je souhaite que cette cause soit entendue en vue du retrait ou de la modification de cette loi, tout simplement parce que vous, professionnels, travaillez déjà au quotidien à une CHIMIE DURABLE.

libero. Donec id accumsan efficitur. sem, tempus id,
X