Regards croisés

Regards croisés

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai rencontré Paul-André COUFFET Maire de Gorbio, en tant que Maire de Grasse, mais également en tant que président des Maires des Alpes Maritimes. Aujourd’hui, je suis honoré de collaborer avec mon homologue de Gorbio pour entretenir et cultiver un dialogue essentiel entre nos deux villes.
Les maires des petites communes sont les gardiens dévoués de la vie locale, malgré des budgets limités, en œuvrant avec énergie et professionnalisme en faveur du bien-être de leurs concitoyens. Les enjeux auxquels ils font face sont multiples, de la préservation du patrimoine à la gestion responsable de l’environnement.
A la faveur de nos discussions, il est apparu que Gorbio, ce joyau provençal, et Grasse, ville parfumée aux mille facettes, partagent des similitudes qui font la richesse de notre magnifique territoire.
En tant que président des maires de notre beau département, je crois fermement en la force de l’échange, en la richesse de la diversité et en la puissance de la collaboration intercommunale pour aborder les défis économiques, sociaux et environnementaux.
Un grand merci au maire de Gorbio pour ces moments de partage. Ensemble, nous sommes plus forts, plus résilients, et mieux à même de construire un avenir prometteur pour nos petites communes.
C’est avec enthousiasme que je partage avec vous les moments inspirants de ma récente rencontre avec Alain Suguenot Maire de Beaune, conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté et ancien député de Côte-d’Or.
Nos « Regards Croisés » ont été l’occasion d’échanger sur nos expériences respectives, de découvrir ce qui fait la richesse de nos villes.
Au-delà des frontières géographiques, cette rencontre a permis le partage d’idées et des défis similaires en matière de préservation du patrimoine, de développement touristique et de gestion urbaine. Les similitudes entre nos deux cités, empreintes d’histoire et de culture, offrent un terrain propice à des partenariats, que ce soit dans le domaine du développement économique, de la préservation du patrimoine ou de la qualité de vie.
Grasse, la culture de nos plantes à parfum et nos savoir-faire liés au parfum incarnent l’esprit enivrant de Grasse. Nous nous efforçons de préserver le patrimoine olfactif de sa ville, travaillant main dans la main avec les parfumeurs locaux pour maintenir la renommée de notre cité en tant que capitale mondiale du parfum.
Beaune et la tradition viticole met en avant la richesse des terroirs bourguignons, cherchant à promouvoir les vins exceptionnels de sa région. Les vignobles de Beaune sont une source de fierté, et la municipalité s’efforce de préserver les pratiques séculaires qui donnent à ces vins leur caractère unique.
Cela a été un honneur et une expérience unique de participer aux enchères de la 163e Vente des vins des Hospices De Beaune, un événement d’une grande envergure, réunissant des amateurs de vin du monde entier qui à travers cette ventre aux enchères font œuvre de charité.
Je tiens à remercier chaleureusement Alain Suguenot maire de Beaune, pour son accueil exceptionnel.
J’ai eu le plaisir de rencontrer Bernard Liperini – Pour l’avenir de Castellane, élu en mars 2020 Maire de Castellane, cette charmante commune nichée au cœur des montagnes.
Avec ses 1500 habitants, Castellane a la particularité d’être la Sous-Préfecture la moins peuplée de France. Castellane est une commune des Alpes de Haute Provence et ce village typique est la porte des Gorges du Verdon en quittant les Alpes Maritimes.
En dépit de leurs différences, tant topographique que démographique, Grasse et Castellane ont les mêmes objectifs : valoriser leur patrimoine, développer et relancer l’attractivité, sécuriser leur territoire, sécuriser le réseau d’eau potable et redynamiser leur centre afin d’attirer de nouveaux administrés.
Bernard LIPERINI en fidèle défenseur de la beauté naturelle de Castellane, a souligné l’importance de préserver les richesses environnementales uniques de sa commune.
Le tourisme, vital pour les deux communes, a été au cœur de nos échanges. Nous avons évoqué la nécessité d’une coopération accrue pour promouvoir les attraits touristiques de Castellane, et avons partagé des idées novatrices pour une promotion conjointe, capitalisant sur les atouts uniques de chaque lieu.
Le lien commun entre Grasse et Castellane est la Route Napoléon que nous empruntons pour rejoindre ces deux villes.
Je suis très heureux de notre rencontre lors de la remise des panneaux signalétiques de cette route emblématique.
En tant que Président de l’Association Action Nationale des Élus pour la Route Napoléon, je suis fier de travailler main dans la main avec #BernardLIPERINI afin de promouvoir, d’un point du vue touristique, cet axe routier.

Lors de l’inauguration de « Route du Marché » sur l’Avenue Thiers à Grasse, initiative pour une économie locale portée par Charles MARTINELLI, j’ai eu le grand plaisir de rencontrer Gilbert MARTINELLI, Maire de Pierlas, mais aussi père de Charles.

À première vue, Gilbert MARTINELLI et moi semblons appartenir à deux univers différents, celui d’une ville reconnue mondialement pour son histoire de parfumerie et celui d’un petit village pittoresque située dans la vallée du Cians, perché dans les montagnes. Pourtant, lorsqu’on croise nos regards et nos parcours, on découvre des ressemblances insoupçonnées et une vision partagée de l’avenir de nos territoires. Grasse et Pierlas, malgré nos différences, font face à des défis communs.

La question du tourisme est centrale pour ces deux localités. Pour Grasse, il s’agit de diversifier son offre, de ne pas reposer uniquement sur la parfumerie. Pour Pierlas, le défi est de mettre en valeur son patrimoine naturel et historique sans pour autant le dénaturer.

Nous partageons également une préoccupation pour l’environnement. Face aux changements climatiques et la nécessité de préserver leur cadre de vie, nous militons tous deux pour des actions concrètes au niveau local. En tant que Président des Maires des Alpes-Maritimes je crois fermement à la collaboration intercommunale pour aborder les défis économiques, sociaux et environnementaux.

Je suis convaincu que c’est en unissant nos forces que les communes pourront prospérer dans le futur. À Pierlas, comme à Grasse, l’avenir se dessine entre tradition et modernité, porté par une vision commune et la détermination d’un maire engagé. Par ailleurs Gilbert MARTINELLI a porté un projet ambitieux en faisant le choix de soutenir une agriculture respectueuse de l’environnement et des animaux, avec l’ouverture sur son territoire d’une exploitation agricole « Terre de Toine ».Cette initiative est le reflet d’une volonté forte de redynamiser le village, de préserver ses traditions tout en se tournant vers l’avenir.

L’idée ? Mettre en valeur les terres fertiles de Pierlas, encourager une agriculture durable et offrir aux habitants et aux générations futures une source de revenus et de fierté. Située à une altitude de 1 200 mètres, cette ferme offre à ses volailles un cadre de vie exceptionnel. Ici, les gallinacés grandissent en plein air, profitant de l’air pur de la montagne et d’une alimentation saine et naturelle.

Cette altitude offre non seulement un panorama à couper le souffle, mais garantit également des volailles de qualité supérieure, gorgées de saveurs authentiques. « Terre de Toine » fournit les tables des plus grands restaurants de la côte d’Azur, mais aussi le magasin de son fils Charles à Grasse !

La sanctuarisation de 70 hectares de terres agricoles à Grasse en faveur du soutien à l’agriculture et notamment à la culture des plantes à parfum, et la Volailles de « Terre de Toine à Pierlas », sont des initiatives politiques majeures qui sont au cœur de nos projets de territoire pour renforcer les liens de nos communautés et positionner nos villes et villages comme des acteurs phares de l’agriculture responsable. 

Mes rencontres avec les élus de France se poursuivent activement.
Je suis honoré d’être aux côtés de Charles Ange Ginesy président du Département des Alpes-Maritimes qui a reçu son homologue #AndréAccary, Président du Département de Saône-et-Loire
Monsieur ACCARY est à la tête de la commission SDIS (service départemental d’incendie et de secours) au sein de l’Assemblée des Départements de France et également 1er adjoint au maire de Paray-le-Monial.
En présence de Charles Ange Ginesy Président du Département des Alpes-Maritimes, nous avons eu l’occasion de visiter ensemble le Musée International de la Parfumerie lieu emblématique de Grasse qui joue un rôle crucial dans la préservation du patrimoine culturel de notre cité, dont l’histoire est intimement liée à la parfumerie.
Je suis très heureux de cette rencontre et d’avoir pu faire découvrir à notre hôte toute les richesses de Grasse et de son pays. Nous avons également eu l’occasion d’échanger sur des sujets locaux en matière de dynamique de cœur de ville, de promotion du tourisme, de valorisation du patrimoine, de revitalisation commerciale et plus particulièrement de développement de l’enseignement supérieur.
Bien que nos départements soient géographiquement éloignés, nous partageons des aspirations communes en termes de développement économique, d’innovation et d’attractivité. Malgré leurs spécificités, les territoires des Alpes Maritimes et de la Saône-et-Loire ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre.
Qu’il s’agisse de la gestion du patrimoine ou de la protection de l’environnement, ces échanges d’expériences et de bonnes pratiques sont essentiels pour continuer à innover et à faire progresser nos bassins de vie !
J’ai eu le plaisir de recevoir le Maire d’Aubagne Gérard Gazay accompagné de ses collaborateurs.
Aubagne, ville de 46000 habitants est la cinquième ville du département des Bouches-du-Rhône, rattachée à la Métropole de Marseille et située au cœur de la Provence elle présente de nombreuses similitudes avec Grasse.
Nous avons pu échanger sur des sujets communs notamment en matière de dynamique de cœur de ville, de promotion du tourisme, de l’enseignement supérieur, de valorisation du patrimoine, de restructuration urbaine et plus particulièrement de développement d’attractivité commerciale.
Compte tenu de l’expérience et l’expertise dont dispose la SPL Pays de Grasse Développement dans la réhabilitation et la redynamisation du centre historique, la Ville d’Aubagne est venue s’inspirer de l’approche proactive et volontariste mise en œuvre dans notre belle cité.
Nous avons pu nous entretenir également sur la mise en valeur de nos traditions et savoir-faire, du parfum aux santons.
Je suis très heureux de cette visite qui a également permis aux équipes de nouer des relations de travail intéressantes et permettra de renforcer nos échanges de bonnes pratiques en vue du développement de nos territoires et la redynamisation de nos centres villes. #ActionCœurDeVille
En tant que Président de l’Association des Maires des Alpes-Maritimes, @MMaison des Maires 06 j’ai eu le plaisir de recevoir à Grasse, Loetitia Lore Maire de Venanson, charmant village de 170 habitants positionné aux portes du Parc National du Mercantour.
Loetitia LORÉ a été élue en 2020. Elle est membre du bureau de la Métropole Nice Côte d’Azur et Vice-présidente de la commission transports et mobilités. A l’occasion de notre entretien, nous avons pu évoquer ensemble la charge administrative qui pèse sur le quotidien des maires des communes rurales et qui amène parfois les élus à se sentir démunis face aux difficultés qu’ils peuvent rencontrer en matière de recrutement et de formation des secrétaires de mairie notamment.
Par ailleurs, Venanson fait partie de ces communes durement touchées par le passage de la tempête Alex en octobre 2020. Elle présente toujours les stigmates des intempéries et d’importants travaux restent encore à effectuer pour effacer les traces de ce terrible évènement qui a marqué profondément les esprits des habitants des vallées impactées.
En dépit de leurs différences, Grasse et Venanson partagent le même amour pour la richesse naturelle et culturelle de ses territoires.
En tant qu’élus locaux, nous mesurons la responsabilité qui est la nôtre d’œuvrer en faveur d’un développement harmonieux de nos communes qui concilie préservation de l’environnement et essor économique.

J’ai eu le plaisir de recevoir à Grasse Coralie Dénoues Présidente du Conseil départemental des Deux-Sèvres, dans le cadre de notre traditionnelle Fête du Jasmin. En ma qualité de Vice-président du Département des Alpes-Maritimes nous avons pu évoquer les 4 grands domaines de compétences de ces collectivités à savoir les solidarités humaines et territoriales, les collèges et les routes départementales. Mais la similitude la plus marquante entre nous est notre intérêt pour la chose publique qui s’est manifesté très rapidement dans nos parcours respectifs. En effet, Coralie DENOUES a été élue à 37 ans devant ainsi la plus jeune Présidente d’un Département de France et j’ai moi-même été élu Vice-président à 31 ans devenant ainsi le benjamin de l’assemblée départementale azuréenne. Par ailleurs, bien que nos départements soient géographiquement éloignés, nous partageons des aspirations communes en termes de développement économique, d’innovation et d’attractivité. Je suis très heureux de cette rencontre et d’avoir pu faire découvrir à notre hôte toute les richesses de Grasse et de son pays. Nous avons également eu l’occasion d’échanger sur des sujets locaux en matière de dynamique de cœur de ville, de promotion du tourisme, de valorisation du patrimoine, de revitalisation commerciale et plus particulièrement de développement de l’enseignement supérieur.

J’ai eu le plaisir de rencontrer lors de mon déplacement à Bordeaux Pierre Hurmic maire de la ville.

Bordeaux, de par son histoire et les richesses de son patrimoine architectural, présente de nombreuses similitudes avec Grasse. 

Nous avons pu échanger sur des sujets communs notamment en matière de dynamique de cœur de ville, de promotion du tourisme, de valorisation du patrimoine, d’attractivité commerciale et plus particulièrement de développement de l’enseignement supérieur. 

Ces échanges fructueux ont également portés sur les savoir-faire grassois liés au parfum et se sont conclus par un projet de création d’une composition unique qui représenterait l’identité de cette belle ville de Gironde.

Je suis très heureux de cette rencontre qui a permis de renforcer notre collaboration en faveur du développement de nos territoires et de la redynamisation de nos centres villes.

J’ai eu le plaisir de rencontrer lors de mon déplacement à Paris le Maire de Béziers Robert MENARD.

 Béziers de par son histoire et ses richesses de son patrimoine architectural présente de nombreuses similitudes avec Grasse.

 Nous avons pu échanger sur des sujets communs notamment en matière de dynamique de cœur de ville, de promotion du tourisme, de valorisation du patrimoine, d’attractivité commerciale et plus particulièrement de développement de l’enseignement supérieur.

 Ces échanges riches de partage d’idées et d’expériences se sont conclus par un projet de visite de la médiathèque Charles Nègre et du Campus Le Palais.

 Je suis très heureux de cette rencontre et je me réjouis de la venue prochaine du Maire de Béziers à Grasse, qui nous permettra de renforcer nos échanges en faveur du développement de nos territoires et de la redynamisation de nos centres villes.

 

J’ai eu le plaisir de recevoir hier le Maire de Carcassonne #GérardLARRAT accompagné de ses collaborateurs.

Carcassonne, ville de 48000 habitants est la Prefecture de l’Aude en région Occitanie, présente de nombreuses similitudes avec Grasse.

Nous avons pu échanger sur des sujets communs notamment en matière de dynamique de cœur de ville, de promotion du tourisme, de valorisation du patrimoine, d’attractivité commerciale et plus particulièrement de développement de l’enseignement supérieur.

Ces échanges riches de partages d’idées et d’expériences se sont conclus par une visite du centre ville, de la médiathèque Charles Nègre et du Campus Le Palais récemment inauguré.

Je suis très heureux de cette visite qui a également permis aux équipes techniques de nouer des relations et permettra de poursuivre les échanges de bonnes pratiques pour le développement de nos territoires et la redynamisation de nos centres-villes. #ActioncœurdeVille

20 avril 2023

J’ai eu le plaisir de recevoir samedi dans le cadre d’ExpoRose Emile Roger LOMBERTIE Maire de Limoges. Nous avons évoqué ensemble de futurs projets à venir entre nos deux villes.

Nous avons échangé sur la manifestation gastronomique « Toques et Porcelaine » initiée par Jacques CHIBOIS limougeaud de son état.

Limoges, Capitale des Arts de la table pourrait se lier à Grasse, Capitale Mondiale de la Parfumerie, autour de nos savoir-faire, de nos traditions, de la gastronomie méditerranéenne et de la rencontre avec les plus grands chefs !

Cette approche avec d’autres maires permet de voir directement les initiatives mises en place dans d’autres municipalités et de discuter des défis et des succès rencontrés.

Je remercie Emile-Roger LOMBERTIE pour ce moment extrêmement bénéfique qui nous a permis de partager des expériences, de discuter de meilleures pratiques et de collaborer sur des projets communs.

J’aurai le plaisir d’aller à Limoges à  l’occasion de la prochaine édition de « Toques et Porcelaine » qui se tiendra en septembre 2023 et œuvrerai pour que cet évènement puisse, pourquoi pas, prendre ses quartiers à Grasse !

23 mai 2023

X