L’AMF demande la mise en œuvre d’un dispositif d’accompagnement renforcé de l’économie de montagne

La décision prise par le gouvernement de maintenir fermées les remontées mécaniques dans les stations de montagne aura des répercussions considérables sur l’économie des régions concernées. Sans méconnaître la réalité de la crise sanitaire, ni les efforts financiers de l’État en faveur des entreprises, les élus s’interrogent sur la pertinence d’une décision qui ne concerne que le ski alpin alors que la filière dispose des capacités d’organisation nécessaires pour assurer les précautions sanitaires à l’instar des autres activités de plein air qui elles sont autorisées.

A l’évidence, la concertation organisée cette semaine avec les élus locaux et les parlementaires, au plus haut niveau de l’État, n’avait pas pour objet de trouver des solutions partagées permettant de préserver l’activité économique dans un cadre sanitaire sécurisé. L’AMF prend acte de cette décision, dont tout laisse à penser qu’elle est définitive et qui appelle désormais des mesures de soutien renforcées à l’économie de montagne ; car celle-ci sera durablement affectée par cette année perdue. L’AMF souhaite que l’État prenne l’initiative de concevoir et de mettre en œuvre pour les élus locaux et les parlementaires des régions concernées, un dispositif financier, fiscal et réglementaire d’accompagnement dans la durée des acteurs privés et publics de l’économie des territoires de montagne.

facilisis accumsan ut elementum dolor efficitur. elit. elit. Nullam
X