Livraison de caméras quartier de la Gare – Résidences Valmy et Val de Provence

Monsieur Anthony BORRE, Premier Adjoint au Maire de Nice et Président de Côte d’Azur Habitat,

Monsieur Philippe BONELLI, Conseiller Municipal délégué au quartier de Saint-Claude,

Monsieur Alexandre GAIFFE, Conseiller Municipal délégué à la Sécurité,

Monsieur Jean-Pierre BICAIL, Conseiller Municipal délégué aux Incivilités,

Commandant Gaël HERVE, représentant le Commissaire de Police, Monsieur Anis OUEJHANI,

Monsieur Stéphane DECKMYN, DGA Sécurité,

Monsieur Rémy DOUCHET, Directeur d’Agence de CDC Habitat,

Monsieur Stéphane PACAUD, représentant de l’entreprise (Eryma) avec laquelle la Ville est en marché public pour la fourniture de tous les matériels d’enregistrement vidéo,

Monsieur Hervé CHOSSON, Chef du service de la PM,

Monsieur François BORELLA, Chef adjoint du service de la PM,

Mesdames et Messieurs,

Chères Grassoises, Chers Grassois,

La cérémonie de ce jour s’inscrit dans le prolongement de nos précédents rendez-vous depuis le début de l’année 2021 à la faveur desquels la police Municipale s’est vue remettre des nouveaux équipements (2 gyropodes et 16 caméras-piétons) afin de renforcer sa présence sur le terrain ainsi que son efficacité.

En effet, bien que la sécurité des espaces publics et des personnes est avant tout une compétence de l’Etat, j’ai tenu à ce que la protection des Grassois sur tout le territoire communal constitue un axe essentiel de mon mandat et se traduise par des actes très concrets.

A cet égard, je veux saluer tout particulièrement Monsieur BORRE pour sa présence à nos côtés car je sais toute l’attention qu’il porte à ces questions en tant que 1er Adjoint délégué à la Sécurité à Nice.

Le défi est grand, mais les Communes ont à cœur de le relever.

C’est dans cet esprit qu’aujourd’hui, nous continuons à renforcer notre présence sur le terrain avec l’inauguration de 6 caméras installées avenue et rue Pierre Sémard afin de quadriller de façon optimale les résidences Valmy/Val de Provence.

Ces équipements permettront de lutter contre les phénomènes insupportables et intolérables qui nuisent trop souvent à la tranquillité et à la qualité du cadre de vie que les riverains sont en droit d’attendre :

  •  le stationnement anarchique ;
  •  les dépôts sauvages ;
  •  les attroupements de personnes ;
  •  le trafic de stupéfiants.

L’objectif étant de repérer très en amont ces incivilités afin d’intervenir avec force et diligence pour les faire cesser dans les plus brefs délais.

La mise en œuvre de ce dispositif de vidéo surveillance s’inscrit ainsi dans le cadre du dialogue permanent, intense et fructueux que la Municipalité a initié avec tous les quartiers et hameaux de notre ville. C’est à la faveur de ces rencontres que je m’étais engagé auprès des résidents du secteur Saint Claude/Gare à ce que la Mairie prenne ses responsabilités en cas de persistance des nuisances.

En tant qu’élu de proximité engagé, je tiens en effet à ce que le respect de la parole donnée ne constitue pas qu’un slogan mais se traduise par des initiatives concrètes au quotidien.

C’est tout le sens de notre présence aujourd’hui aux côtés des habitants pour inaugurer ces nouveaux équipements de protection.

Enfin, la concentration de l’attention municipale sur cet axe Pierre Sémard illustre que la politique de sécurité que la Commune met en œuvre n’est pas appliquée de façon abstraite et arbitraire mais tient compte au contraire de la réalité du terrain et s’adapte sans cesse aux demandes légitimes des Grassois.

A ce titre, je tiens à remercier les bailleurs, et plus particulièrement Messieurs Anthony BORRE et Rémy DOUCHET qui représentent respectivement Côte d’Azur Habitat et CDC Habitat, qui ont pris en charge une part significative de cet investissement de 30 700 € dans le cadre de leurs obligations de financements liées à l’abattement de taxe foncière dont ils bénéficient depuis le 1er janvier 2016.

Une fois encore, la Mairie est vigilante quant à la gestion du budget communal et n’hésite pas à activer tous les dispositifs et les leviers de financement prévus par la Loi pour que les aménagements sur notre territoire se poursuivent à un rythme soutenu tout en préservant les deniers municipaux.

Et si j’emploie le terme « soutenu », là encore il ne s’agit pas d’un mot vain mais bien d’une réalité très effective puisque la Ville de Grasse peut se prévaloir d’un bilan particulièrement riche en matière d’installations de caméras depuis 2014.

J’ai en effet tenu à ce que le maillage de notre ville par les dispositifs de vidéosurveillance soit particulièrement dense afin de renforcer l’efficacité et la rapidité d’intervention de nos forces de sécurité, dont je salue une nouvelle fois le professionnalisme, et également, améliorer les capacités d’investigation et faciliter la démonstration de la preuve.

Les chiffres sont à cet égard très parlants pour témoigner de l’effort substantiel qu’a réalisé la Municipalité dans ce domaine afin d’assurer la vidéo-protection de l’ensemble des quartiers de la commune.

Ainsi, en comptant le matériel d’enregistrement inauguré ce jour, 118 caméras ont été installées à Grasse depuis 2014 pour un investissement de plus de 600 000 €.

Aujourd’hui, ce sont au total 172 caméras reliées directement au Centre de Supervision Urbain et à ses agents qui veillent quotidiennement à la sécurité des Grassois.

Je rappelle que seules 13 caméras étaient actives en 2008 !

Et ce volontarisme va plus que jamais se poursuivre puisqu’une caméra et une borne d’appel d’urgence équiperont la place du Petit Puy à la fin du mois de mai prochain, tandis que 27 caméras vont être installées aux abords de la médiathèque en juin pour sécuriser au maximum ce secteur qui est appelé à devenir un nouveau lieu de vie et de passage pour les Grassois.

Ces nouveaux investissements de plus de 126 000 € porteront donc le total des caméras à 200 sur le territoire communal dès la fin du mois de juin.  

Ces investissements conséquents de la Ville de Grasse en faveur de cette technologie témoignent de la volonté farouche de la Municipalité à garantir la sécurité de tous les Grassois et ce, quel que soit le quartier dans lequel ils résident.

Il s’agit d’un engagement sur lequel je ne transigerai pas et qui mobilise l’ensemble de l’équipe municipale que j’ai l’honneur de conduire !

suscipit libero. leo. luctus ultricies massa consequat. risus justo quis in
X