Petit retour de mon voyage à la Commission Européenne à Bruxelles, visant à défendre la filière du Parfum

J’étais aujourd’hui à Bruxelles pour la deuxième fois cette année afin de rencontrer des membres de la Commission Européenne – Bruxelles

J’ai pu rencontrer les différents services aux commandes de la révision des règlements #REACH et #CLP, #HansIngels de la DG GROW#SylvainBintein de la #DGENVI et #PierreBascou de la DG AGRINous avons pu échanger sur les aspects plus techniques des révisions et j’ai porté la voix des acteurs du Pays de Grasse.

Il est particulièrement important que le savoir-faire unique et la production de plantes à parfum de notre territoire soient défendus et pris en compte dans la législation européenne.

Cet après-midi, j’ai eu l’occasion, de rencontrer #CarolineBoeshertz et #AlinaStefaniaUjupan des cabinets des Vice-Présidents exécutifs de la Commission européenne, #ValdisDombrovskis et #MargretheVestager. Nous avons pu échanger sur le poids économique des filières #PPAM, cosmétiques et parfumerie qui sont des fleurons de l’UE.

La Commission réalise une étude d’impact complète sur de ses propositions sur les secteurs et prendra en compte des spécificités que j’ai mis en avant aujourd’hui : production durable, ancrée dans les territoires comme à Grasse, un secteur innovant, créateur d’emplois et qui bénéficie de la confiance du consommateur.

Les révisions #REACH et #CLP devront préserver la compétitivité et l’attractivité économique tout en recherchant le plus haut niveau de protection pour la santé et l’environnement. Nous avons même déjà pu évoquer quelques pistes pour trouver cet équilibre, notamment en tenant compte de la taille des entreprises ou de la définition de certains dangers.

Je tiens à toutes et tous les remercier pour leur écoute et les échanges constructifs. Nous devons continuer notre dialogue pour que les préoccupations des producteurs, agriculteurs et consommateurs soient portées au niveau européen 🇪🇺

#PRODAROMIFRA#IFRA The International Fragrance Association

X